Los Borbones.

¿De dónde vienen los Borbones?, ¿franceses, navarros?. Vamos a echar un pequeño vistazo a esa familia tan extensa y a la biografía del primer rey Borbón.

Les Bourbons.

La dynastie des Bourbons accède au pouvoir dans le contexte très troublé des guerres de Religion. Pour la première fois, un prince protestant est appelé sur le trône. Henri de Navarre est le fils d’Antoine de Bourbon, liu-même descendent de Robert, comte de Clermont, fils de Louis IX. La Navarre se trouve donc rattachée à la France et la titulature désigne désormais le monarque comme ‘roi de France et de Navarre’.

La lutte contre les huguenots demeure une priorité pour des rois comme Louis XIII et Louis XIV, ce dernier n’hésitant pas à supprimer les droits précédemment cédés aux protestants par Henri IV.

Les Bourbons et la branche Orléans règnent en France de 1589 à 1848, hormis l’intermède révolutionnaire et impérial de 1792 à 1848. Les monarques vont concrétiser l’idéal d’absolutisme déjà mis en place par leurs prédécesseurs. Isolés à Versailles avec leur cour, ils ne verront pas venir la Révolution. Ce fut notamment le cas de Louis XV, sous le règne duquel de nombreux intellectuels allèrent jusqu’à remettre en cause les principes de monarchie de droit divin. Malgré sa bonne volonté, Louis XVI fut à la fois trop laxiste et trop inflexible pour faire face au déferlement des idées nouvelles.

L’expansion territoriale étant, dans les grandes lignes, achevée, la puissance de la France s’impose à travers une politique coloniale, moins cohérente cependant que celle menée par les Anglais.

La branche française des Bourbons s’éteint avec la mort du comte de Chambord en 1883. La dynastie se maintient au pouvoir ailleurs, notamment en Espagne où elle sera instituée par Louis XIV à travers son petit-fils Philippe V, et demeure en place jusqu’à aujourd’hui.

HENRI IV LE GRAND (1553-1610)
Dates de règne: 1589-1610.

Le fils d’Antoine de Navarre et de Jeanne d’Albret doit batailler ferme pour conquérir son trône. Philippe II d’Espagne tente de faire valoir les droits de sa fille Isabelle mais la loi salique empêche une telle prétention. Les savants de la Sorbonne statuent et affirment que Henri de Navarre est le plus légitime des héritiers de Hugues Capet.

Cela ne suffit pas à calmer l¡ire de la Ligue qui refuse de voir un souverain protestant monter sur le trône de France. Henri accepte de se convertir au catholicisme en 1593 et se fait sacrer à Chartres un an plus tard. La guerre contre l’Espagne engagée en 1595 est l’autre fondateur du règne d’Henri IV.

En 1598, il promulgue l’Edit de Nantes qui confirme le catholicisme dans son statut de religion d’État mais qui accorde certaines libertés aux protestants. On dénombre à l’époque plus d’un million de huguenots en France et il leur est concédé une centaine de places oú leur sécurité sera garantie. Les huguenots ont accés aux charges et possédent leurs écoles. Les pasteurs sont à charge de l’État. Après une longue période de troubles, Henri IV doit restaurer l’autorité royale et la prospérité économique. Il lutte contre les féodaux et confie au duc de Sully le soin de réorganiser l’État. Nul mieux que ce dernier ne pouvait sortir la France du marasme. Les finances sont restaurées et son génie de la planification contraste avec la politique d’expédients menée jusque’alors.

Il encourage l’agriculture et protège les paysans contre les exactions. Il engage une vaste politique de gestion des richesses forestières et stimule les industries nouvelles: soieries, verrerie, tissus… Dans tous les domaines, il cherche à augmenter les exportations et à reduire les importations. Les moyens de communication figurent également au centre de son programme, notamment par l’accroissement du réseau des canaux. C’est aussi l¡époque où reprennent les constructions. Des nombreux châteaux seront édifiés sous son règne.

Sur le plan matrimonial, sa première épouse Margot, soeur d’Henri III, était suspectée d’avoir comploté avec les catholiques. Henri IV lui reproche aussi ses infidélités et réussit à faire annuler son mariage en raison d’une trop proche parenté. Sa deuxième épouse sera Merie de Médicis, la fille du gran-duc de Toscane et de l’archiduchesse d’Autriche. Dès son arrivée en France, elle suscite l’hostilité par sa propersion à s’entourer d’un entourage florentin. Henri IV ne prend pas la peine de dissimuler ses aventures. Cela ne l’empêche pas de lui faire de nombreux enfants, dont le dauphin Louis qui naît en 1601. Le 13 mai 1610, Marie est sacrée. Le 14 mai, Henri meurt, assassiné dans le quartier du Marais par Jean-François Ravaillac. Le régicide sera supplicié treize jours plus tard.

Patrick Weber, Les Rois de France. Biographie et généalogie des 69 rois de France.

En 1994 se rodó La Reina Margot, que se centra en Margarita de Valois, esposa de Enrique IV de Francia. En esta escena podemos ver la famosa boda católica.

Merece especial atención el personaje de Margarita. La vida en la Corte era un culebrón sin fin, con intrigas y más intrigas. Tantas historias surgieron de su vida que hasta Alejandro Dumas le dedicó una de sus novelas.

Sobre nombres…

Yo siempre me he quejado de mi nombre porque no me gusta y porque es largo. Ayer estuve leyendo en la wikipedia sobre las reinas de España y ya no tengo nada de qué quejarme. Como ejemplo, el de María de las Mercedes.

María de las Mercedes de Orleans (María de las Mercedes Isabel Francisca de Asís Antonia Luisa Fernanda Felipa Amalia Cristina Francisca de Paula Ramona Rita Cayetana Manuela Juana Josefa Joaquina Ana Rafaela Filomena Teresa Santísima Trinidad Gaspara Melchora Baltasara de Todos los Santos)

King Juan Carlos.

El número de noviembre de 2006 de la revista Time está dedicado a los principales personajes de los últimos 60 años (60 years of heroes). Uno de los héroes elegidos es el rey Juan Carlos. A pesar de los pro y contras que podrán argumentar multitud de gente sobre el papel de la monarquía, es interesante leer el articulo y hacer una comparación con nuestros grandes políticos actuales, políticos de ambos bandos que están crispando España con el único deseo de alcanzar ese poder que les queda grande.

El texto es el siguiente:

EL REY JUAN CARLOS.

A pesar de haber sido preparado para sustituir a un dictador, usó su poder para transformar España en una democracia.

Las monarquías europeas han luchado para tener relevancia en el mundo actual. Una de los monarcas que ha triunfado es el rey Juan Carlos de España, cuyo gran sentido de su destino personal y el de su nación ayudó a su país a transformarse en una democracia.

Este feliz resultado apenas se podía presagiar. Juan Carlos nació en el exilio, en 1938. Su padre delegó su educación en el el general Franco, el dictador que suplantó las funciones reales, con la esperanza de que Franco restaurase la Corona. En 1969 se nombró a Juan Carlos el futuro sucesor de Franco, a pesar de que los demócratas no depositaban grandes esperanzas en él. Se dieron cuenta de su error tan pronto como llegó al trono tras la muerte de Franco en 1975: En menos de cuatro meses, causó sensación cuando dio un discurso en catalán, lengua que Franco reprimió; a los ocho meses consiguió que fuese elegido el centrista Adolfo Suárez como presidente del Gobierno y comenzó a introducir reformas democráticas que buscaron contentar tanto a los continuistas como a los progresistas. La Constitución democrática se ratificó en 1978.

Hubo otra prueba que superar. Después de una serie de ataques sangrientos con bombas por parte del grupo separatista vasco ETA, los militares de la ultraderecha dieron un golpe de estado en 1981. Muchos de ellos creían que estaban actuando en nombre del rey. Juan Carlos ordenó a estas unidades militares que se retirasen y, sin el apoyo del rey, la intentona fracasó. Cuatro días más tarde, 3 millones de personas salieron a la calle para manifestarse a favor de la democracia. Su eslogan era ¡Viva el Rey! Este sentimiento ha perdurado, aunque más discretamente, desde entonces.